Carrefour remanie sa direction pour lancer l'ère Bompard.

Carrefour a annoncé vendredi un vaste remaniement de sa direction sous l’égide de son nouveau PDG, Alexandre Bompard, au moment où le géant français de la grande distribution fait face à des résultats moroses.

« La constitution de cette équipe est une étape importante qui permettra un meilleur pilotage du groupe », dit Carrefour dans un communiqué. « Cette nouvelle équipe aura pour première tâche la définition et la mise en oeuvre du plan de transformation du groupe. » Composée de 14 membres, issus du groupe comme venus de l’extérieur, cette nouvelle direction prendra ses fonctions début octobre, soit un peu plus de deux mois après l’arrivée cet été de M. Bompard à la tête du groupe, après plusieurs années passées à diriger la Fnac.

Pour sa première intervention publique comme PDG de Carrefour, fin août, il avait dû assumer des résultats particulièrement mal reçus sur les marchés, avec des prévisions 2017 revues en baisse, et promis de relever un « certain nombre de défis », annonçant un plan d’ici à la fin de l’année.

Le profil de la nouvelle direction correspond largement aux objectifs annoncés à l’époque par M. Bompard: « l’accélération de la transformation digitale, la refondation des hypermarchés notamment en France, la simplification des organisations, mais aussi l’augmentation des profits ».

Sur le premier plan, celui du numérique – crucial à un moment où la grande distribution mondiale fait face à l’essor du modèle en ligne d’Amazon -, le groupe a notamment attiré Marie Cheval, jusqu’alors à la tête de la banque en ligne Boursorama.

Au niveau géographique, Carrefour a permuté différents responsables, sans appeler de nouvelles têtes: la France sera ainsi chapeautée par Pascal Clouzard, jusqu’à présent chargé de l’Espagne.

Quant à l’actuel responsable pour la France, Noël Prioux, il part s’occuper de l’Amérique latine, marché également clé puisque le groupe vient d’introduire sa filiale brésilienne en Bourse.

Enfin, parallèlement aux responsabilités géographiques et thématiques, plusieurs postes ont été pourvus en ce qui concerne le fonctionnement interne au groupe (« corporate »), avec par exemple l’arrivée d’un ancien d’Air France-KLM, Jérôme Nanty, aux ressources humaines